SAIX
SAIX

A voir...

Eglise Sainte Radegonde

Parmi les endroits à «ne pas manquer», le visiteur, de passage à Saix, doit découvrir l’église romane de Sainte-Radegonde.Elle fut construite entre le XIé et XIIIé siècle.

Le clocher, dépourvu de sa coupole d'origine, abrite deux cloches. L'un des murs de la nef est intégré à l'enceinte de l'ancien château, transformé en ferme après la Révolution.

Choeur de l'Eglise

Le cœur, vouté en "cul de four" est éclairé par trois baies et date du XIé. La croisée du transept, construite aux XII et XIIIé siècles, est comprise entre quatre piliers s'écartant vers le haut et reliés par des arcs doubleaux.

Le choeur et l’abside ont été inscrits comme monuments historiques en 1939.

Chapelle Sainte Radegonde

Pour la petite histoire...
 Le village de Saix aurait été le lieu du « Miracle des Avoines », miracle réalisé par Sainte Radegonde, alors reine des Francs par son mariage avec Clotaire 1er. Fuyant son mari, elle se serait réfugiée avec deux de ses servantes dans sa villa située sur la paroisse de Saix. Traversant un champ, poursuivie par des cavaliers appartenant au roi des Francs, Radegonde demanda au paysan, occupé à semer de l'avoine, de ne pas révéler sa présence et de répondre que personne n'était passé depuis qu'il avait  semé. Avant que les cavaliers n'arrivent, le champ se couvre d’avoine, permettant à la reine et à ses suivantes de se cacher. Les soldats, voyant un champ prêt pour la moisson au sortir de l'hiver, y ont vu un signe divin et ont rebroussé chemin.

Un oratoire, agrandi en 1876 est devenu la chapelle Sainte-Radegonde et rappelle ce miracle. En 1970, Mme Andrée Gavens, peintre, a décoré les murs intérieurs en s'inspirant de la vie de Sainte Radegonde.

Traditionnellement, à l’issue de la messe du 15 août à Saix, une procession est faite jusqu’à la chapelle.

Tour médiévale

Au VIé siècle, la villa royale de Saix, domaine de chasse et ancienne colonie du fisc impérial, est donnée à Radegonde, en cadeau de mariage, par Clotaire son époux, Roi des Francs.

Ce château, élevé sur des fondations gauloises, formait un quadrilatère de quatre tours.Propriété de l'abbaye de Sainte Croix de Poitiers jusqu'à la Révolution. Il fut transformé en ferme.

Il ne reste que cette tour, ancien vestige de la forteresse médiévale.

L'arbre de la Liberté

Comme le reste de la France, Saix accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la Liberté, symbole de la Révolution. Il devient le lieu de ralliement de toutes les fêtes et des principaux événements révolutionnaires. Mais en tant que symbole, il attire l’hostilité des contres révolutionnaires, qui l’abattent en 1794, en pleine terreur. L’aubergiste de la Belle Cave, complice et contre-révolutionnaire convaincu, fut guillotiné le 28  avril 1794. A ce jour, l'arbre de la Liberté se trouve à l'entrée du chemin des Varennes.

Château d'Eternes

Eternes a été nommé pour la 1ère fois dans les écritures en 889. En 1379, le domaine appartient aux moines de Saint Hilaire puis au XIVé siècle fut rattaché à l'abbaye de Fontevraud. A la fin du XIXé, d'importantes améliorations sont apportées à la construction.chateau-eternes@chateau-eternes.com

Chappelle Saint Marthe

La chapelle Sainte Marthe du XVIé siècle se situe à l'entrée du château. A proximité, se trouve une source autrefois réputée pour ses vertus curatives, dont la principale qualité était de guérir tout ce qui touchait aux yeux.

Château de Pas de Loup

Ancien fief dépendant de l'abbaye de Sainte Croix de Poitiers. Le château de Pas de Loup a été reconstruit en quasi totalité au XVIIIé. De son ancienne époque, Il possède deux tours, l'une ronde du XVé, une carrée du XVIé. Dans le parc, on peut y découvrir une chapelle de plan carré  datant du XVIIé.

Pour la petite histoire ...

Au moment de la Révolution, le propriétaire Paul Gabriel Lenoir, chevalier et seigneur de Pas de Loup fut convoqué en 1789 pour l'élection des représentants de la noblesse poitevine aux Etats Généraux.

En 1796, le bâtiment fut vendu comme bien national.

Vestiges de l'ancienne métairie de Solomé

La métairie faisait partie de la paroisse de Solomé, dépendance de l'abbaye de Fontevraud. Ce porche servait également d'accès à l'église et à la cure au fond de la cour.

ancien relais des Trois Pigeons

La paroisse de Saix était traversée par la route Saumur - Moncontour. Cette voie était empruntée par les diligences et trois auberges attendaient les équipages au hameau de la Belle Cave. Elles avaient pour enseigne Le relais des Trois Canards, le relais des Trois Marchands et le relais des Trois Pigeons.

Site Troglodytique du Bois Mignon - barillot.pascal@gmail.com

Jusqu'au milieu du XIXé siècle, de nombreux habitants vivaient dans des caves, des anciennes carrières d'où étaient extraits les quartiers de tuffeau.

La salle troglodytique du Bois Mignon, domaine viticole, offre un ensemble de plusieurs troglodytes et d'une salle, aujourd'hui qui sert à l'accueil des clients du domaine viticole, qui produit des vins de Saumur et Saumur Champigny.

La fontaine des petits Bodeaux

Vous pourrez découvrir ce petit coin de nature en empruntant le chemin de randonnée "le sentier des fontaines " (8 kms) qui part devant la mairie.

Afficher l'image d'origineL'actuelle mairie occupe l'ancien presbytère, édifice construit au XIXé siécle.